Les Petits Etats insulaires en développement dans les négociations climatiques

Par défaut

Après avoir parlé, le mois dernier, des différents groupes de négociation dans le premier numéro de La COP décryptée, nous présentons ici une coalition formée par les États les plus vulnérables et faibles face au dérèglement climatique : les Petits États insulaires en développement. Pourvus de peu de ressources techniques et économiques, ces États ont su, grâce à des apports d’acteurs extérieurs sensibles à leur cause, construire une alliance pour agréger leurs moyens et leurs revendications, en tant que premières victimes et derniers responsables du changement climatique.

Lire la suite