La COP décryptée n°6 – Les groupes d’observateurs de la société civile

Par défaut

Ils se dénomment BINGO, ENGO, IPO, LGMA, Farmers, RINGO, TUNGO, Women and Gender et YOUNGO : les collectifs d’ONG regroupent des milliers d’organisations qui doivent se coordonner pour que leurs messages soient audibles. À travers une logique de clusters par ailleurs chère à l’Organisation des Nations unis (ONU) dans la coordination de l’aide humanitaire, la société civile participe activement aux Conférences des parties (COP), même si les statuts qui lui sont accordés restent encore trop peu formalisés, et dépendent des États-parties. Lire la suite